samedi 31 mars 2018

La grosse offensive !

Pas eu beaucoup de temps pour écrire sur ce blog ce mois-ci... ni ailleurs d'ailleurs! Les temps ont été compliqués pour le Directeur d'école/enseignant légèrement débordé par diverses tâches et une classe de maternelle aux effectifs excessifs excitée de ne pas pouvoir mettre le nez dehors pour cause de pluies incessantes. Ouf, trois jours de répit, et plus qu'une petite semaine avant les prochaines vacances. J'avoue ne plus en pouvoir.

Cela ne m'a pas empêché néanmoins de constater avec ironie la très attendue "grosse offensive" syndicale de printemps sur les Directeurs d'école. J'ai dans le billet précédent évoqué une centrale historique, une autre que j'attendais au tournant n'a pas manqué de nous faire son discours et de nous sortir sa pétition sur le thème "la coupe est pleine pour les dirlos". Je parle de FO bien entendu, qui marque son territoire à la manière des hippopotames en vue des élections professionnelles de fin d'année, au cas où nous serions trop stupides pour voir leurs gros sabots. Par charité chrétienne, j'aime autant m'abstenir d'écrire ce que je pense.

Droit dans ses bottes, le SGEN-Cfdt continue son petit bonhomme de chemin en vantant les mérites de l'établissement du 1er degré, revendication que soutient également le GDiD tant nous croyons que c'est le meilleur moyen de conserver des structures territoriales gérées par un vrai Directeur d'école issu du terrain... et qui pourrait éventuellement y retourner s'il le souhaitait. Mais voilà-t'y-pas que le syndicat nous sort cette semaine un projet lourdingue qui complique les choses au lieu de les décomplexifier, projet dans lequel le Directeur d'établissement primaire ne serait plus qu'une portion congrue - nous sommes à peine cités! - noyée dans une profusion de nouvelles structures administratives castratrices. Question simplification, bonjour. Bref, copie à revoir, je pense. Au boulot! Notez que le SGEN continue son tour de France pour convaincre (le 6 avril à Montpellier, le 11 à Vannes, etc), que c'est sous forme de "formation syndicale" - absence de droit -, et que si vous souhaitez exprimer vos idées, vos réticences, vos doutes ou votre enthousiasme, c'est certainement le bon endroit.

Non, le travail syndical le plus épatant de ces quinze derniers jours est celui du SE-Unsa, à qui je tire mon chapeau. Je n'attendais pas grand chose de leur "quinzaine" consacrée aux Directrices et Directeurs d'école, mais leur lobbying est remarquable d'efficacité! Alors qu'on aurait pu croire que les "assises de la maternelle" initiées par le Ministre allaient faire la majorité des gros titres de presse sur l'éducation, c'est l'appel du SE qui a tenu le devant. Il faut dire que les sections locales de nombreux départements ont fait un travail considérable pour soutenir l'action nationale, avec des arguments imparables si j'excepte celui des "aides à la Direction" qui m'agace toujours autant. Du beau boulot, j'apprécie en connaisseur.

Le hasard du calendrier a fait qu'au même moment la CASDEN sortait son "enquête sur le moral des Directeurs d'école", un travail initié et conduit depuis 2003 par Georges Fotinos (si vous n'avez pas encore répondu à cette enquête, ne manquez pas de le faire en cliquant sur le lien ci-dessus). Les résultats de cette consultation sont chaque fois probants...

Bon, je vais aller manger un œuf au chocolat, un peu de magnésium ne me fera pas de mal. Joyeuses Pâques!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire